Comparer les performances d’un bâtiment

Les référentiels de certification de la construction durable ont été créés afin de valoriser des démarches de développement durable appliquées à la construction. Il existe différentes démarches. Nous Allons voir comment elles permettent une comparaison entre projets. En plus des certifications environnementales, un certain nombre d’outils permettent l’évaluation des qualités des bâtiments.

Certifications environnementales de bâtiments

Plusieurs référentiels de certification de la QEB existent. En France, nous connaissons les référentiels HQE® et H&E. BREEAM (au RoyaumeUni) et LEED (États-Unis, Canada) dominent la scène internationale. Par ailleurs, Green Star (en Australie), CASBEE (au Japon) et DGNB (en Allemagne) entre autres complètent la scène de plus de vingt systèmes de certification. Ces référentiels établissent des normes dans le cadre de certifications et favorisent la communication entre les différents acteurs de la construction . Ils sont la base des méthodes d’évaluation prenant en compte à la fois des données quantitatives et qualitatives pour apporter une vision globale de la performance environnementale des bâtiments.

Au sein d’une certification, il est alors possible de comparer entre eux des bâtiments en fonction du niveau atteint pour chacun des thèmes et sous-thèmes évalués mais non au niveau global de la certification, car il existe plusieurs chemins pour arriver à une certification. Certaines cibles peuvent donc être traitées de manière performante sur un projet et être traitées au niveau réglementaire sur un autre projet , tous deux étant certifiés. Cette comparaison est encore plus difficile entre certifications, « tout l ‘enjeu porte maintenant sur la comparaison entre un Breeam Excellent, un HQE® très performant, un DGNB Gold et un Leed Platinium.Cela signifie qu’ il est à ce stade très difficile de comparer des bâtiments qui disposent de certifications différentes.

Analyse de cycle de vie

L’analyse de cycle de vie (ACY) fournit un moyen efficace et systématique pour évaluer et comparer les impacts environnementaux d’un produit, d’ un service ou d’ un procédé, et plus largement d’un projet de construction. Le but est de réduire la pression d’un bâtiment sur les ressources et l ‘environnement tout au long de son cycle de vie, de l ‘extraction des matières premières jusqu’à son traitement en fin de vie. On peut choisir d’analyser le bâtiment dans sa globalité ou de se concentrer sur les matériaux le constituant par l’intermédiaire, entre autres, des fiches de déclarations environnementales et sanitaires (FDES) disponibles dans la base de données !NIES. En France, l ‘analyse globale du bâtiment peut être réalisée grâce à des outils tels qu’Equer ou Elodie.

Outils de mesure de la performance énergétique

Logiciels de calculs réglementaires Des logiciels de calcul des consommations d’énergie et des températures de confort d’été du bâtiment sont à disposition dans le cadre de l ‘application des réglementations thermiques en vigueur pour la consommation énergétique en France (RT 2000, RT 2005, RT 2012) . Logiciels de simulation thermique dynamique Plus précis dans l ‘approche par calcul que les logiciels réglementaires, les logiciels de simulation thermique dynamique permettent d’évaluer le niveau de confort et de consommation d’un bâtiment par rapport à son environnement climatique, aux choix opérés sur son système thermique et aux modes d’usages du bâtiment. Ces outils permettent d’apporter une véritable aide à la conception bioclimatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *